Conseils pour réussir la partie rédactionnelle de son business plan

Publié le : 12 août 20214 mins de lecture

Le business plan, également plan d’affaires ou plan de développement, décrit et formalise par écrit les objectifs d’affaires, la nature des affaires, les méthodes, les délais et stratégies pour l’atteindre, les coordonnées professionnelles du promoteur de projet, les projections financières. Pour pouvoir espérer une meilleure chance de réussir un business plan, il est vivement conseillé de bien le rédiger.

Comprendre les avantages de réussir la rédaction de son business plan

En premier lieu, réussir un business plan garantit les chances de succès ou de crédibilité et évite l’échec. En second lieu, la confection du contenu et des structures du document relatif au business plan permet d’évaluer les intentions, la crédibilité, la faisabilité et la rentabilité de l’activité à financer ou non. En troisième lieu, l’ensemble de ce document constitue une feuille de route pour garantir l’accomplissement des orientations du business plan…

En somme, une meilleure rédaction du business plan constitue un gage d’accès à un prêt bancaire ou autre forme de financement et l’obtention de profit sur le long terme.

Principales attentes des financeurs dans le cadre d’une meilleure rédaction du business plan

Les financeurs considèrent souvent 3 volets principaux pour pouvoir valider la faisabilité d’un business plan : la gouvernance, la stratégie et les résultats attendus du projet. Sur ce, il va devoir vérifier la stratégie adoptée dans le cadre du management et les compétences de l’équipe de direction ainsi que de faire le suivi-évaluation de la rentabilité de l’entreprise. Les moyens classiques pour évaluer la rentabilité financière regroupent les marges d’exploitation, le retour sur investissement, le retour sur investissement social et l’indicateur IRIS pour mesurer la durabilité du projet et son impact social…

Conseils pour réussir la partie rédactionnelle de son business plan

Pour mieux réussir un business plan, le rédacteur et le promoteur du projet doivent se conformer suivant les règles de l’art de fond en forme. Théoriquement, une meilleure rédaction de son business plan doit relater, de façon claire et nette les opportunités de croissance future et les ressources actuelles. Pour faciliter le meilleur retour du bailleur de fonds, la rédaction doit expliquer le point de départ du porteur de projet, ses objectifs, les moyens d’action et la prévision temporelle pour y parvenir…

Puis, sur le fonds, le document écrit doit présenter une honnêteté, une maîtrise du sujet et une confiance. Aussi, le document écrit doit présenter une certaine clarté, une cohérence, une hiérarchie, une meilleure lisibilité, un réalisme, suivant la taille de la société, un récapitulatif synthétique et exclure les effets de style. En outre, celui-ci doit regrouper les points forts suivants : le besoin de la clientèle et les opportunités d’affaires, la stratégie et les étapes clefs, le plan marketing, le plan opérationnel, le management et les acteurs clefs, les projections financières ainsi que le plan de financement…

Plan du site