Comment se calcul la trésorerie nette ou moyenne ?

La santé d’une entreprise se reflète par sa trésorerie. Ainsi, il est vital de savoir calculer sa trésorerie nette ou moyenne pour vérifier la viabilité et la pérennité du projet. Cette étape est indispensable avant de se lancer dans la création ou le rachat. De même, le calcul régulier de la trésorerie nette permet de vérifier les ressources financières et d’apporter les mesures nécessaires dans les situations difficiles.

La trésorerie et la trésorerie nette : c’est quoi ?

Pour un particulier, il est important de calculer sa trésorerie. Pour ce faire, il suffit d’additionner l’argent qu’il a en main avec celui qu’il dispose à la banque. Pour une entreprise, ce n’est pas aussi simple, car la trésorerie constitue les poumons de la structure. Si vous n’avez pas suffisamment de ressources financières, l’entreprise ne pourra pas financer ses activités. Pour éviter d’éventuelles mésaventures, l’entrepreneur doit garder un œil attentif sur la trésorerie nette ou moyenne de l’entreprise. Il faut noter que la trésorerie nette désigne l’argent mobilisable ou disponible à court terme, résultant de la différence entre le liquide disponible et la dette financière à un instant précis.

Comment calculer la trésorerie nette ou moyenne ?

Deux méthodes sont utilisées pour calculer sa trésorerie nette. Connue comme l’approche par le haut du bilan comptable, la première méthode consiste à soustraire les dépenses à prévoir à court terme des réserves disponibles.

La seconde méthode qu’est le calcul par le bas du bilan comptable consiste à faire la différence entre les disponibilités et les dettes financières à court terme. Notez bien que le calcul de la trésorerie nette peut se faire par jour, par semaine, par mois, par trimestre ou par an.

Quel est l’intérêt de calculer sa trésorerie nette ?

Avant de créer ou de reprendre une entreprise, il est primordial de calculer sa trésorerie nette pour vérifier la viabilité du projet. De même, ce calcul est nécessaire tout au long de la vie de l’entreprise afin de se prémunir contre les défaillances financières.

Notez que si le montant de la trésorerie nette est positif, alors l’entreprise est capable, à court terme, de subvenir à ses besoins. Dans le cas où elle présente une valeur nulle, dès lors, l’entreprise arrive juste à survivre et ne dispose d’aucune marge de manœuvre financièrement. Finalement, si le montant de la trésorerie nette est négatif, c’est que l’entreprise n’est plus capable de financer ses activités et doit recourir à des financements extérieurs.